Associer des plantes compagnes aux arbres fruitiers est une pratique largement bénéfique pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, en étageant les cultures, nous obtenons une production secondaire et cela permet de maximiser l’espace disponible dans le jardin en utilisant la zone sous les arbres fruitiers. Nous pouvons utiliser l’inter-rang, entre les rangées d’arbres, ou bien même planter directement sous la frondaison. Je recommande pour des jeunes plantations d’arbres de planter entre 1m et 3m du tronc.

Exemple de plantes compagnes au verger
Exemple de plantes compagnes au verger

Les plantes compagnes au verger améliorent la santé du sol en le protégeant contre l’érosion, retiennent les nutriments et évitent le lessivage. Elles aident à retenir l’humidité en été et à conserver la micro-faune présente dans les premiers centimètres du sol. Contrairement à un sol enherbé, les racines des plantes compagnes ne font pas ou très peu de concurrence aux arbres fruitiers!

En plus de protéger la vie du sol, les plantes compagnes attirent des insectes bénéfiques : insectes pollinisateurs et insectes auxiliaires pour la lutte intégrée. Ainsi, en plantant des ‘compagnes’ au pied de vos fruitiers, vous entretenez le gîte et le couverts pour les abeilles, coccinelles, syrphes… et une multitude d’autres qui participent à l’équilibre écologique du verger.

Certaines plantes particulières comme les ‘fixateurs d’azote’ : trèfle, luzerne, féverole, baguenaudier, cytises… participent à transformer l’azote de l’air, le premier élément chimique dont à besoin une plante, en azote assimilable et fertilisent le verger sans apports extérieurs.
Les ‘accumulateurs dynamiques’ : consoudes, bugle, orties, chénopode, reine des prés, trèfle, vesce… remontent les minéraux essentiels du sous-sol pour les rendre disponibles à la culture principale lors de la fauche ou de la saison froide.

Enfin, l’association de plantes compagnes aux arbres fruitiers peut également aider à réduire la propagation des maladies! Certaines plantes herbacées ont des propriétés antimicrobiennes, répulsives ou antifongiques, qui peuvent aider à éloigner les insectes nuisibles et à réduire la propagation des maladies.

Pour conclure, un verger diversifié est la clé d’une bonne santé pour nos arbres et d’une production satisfaisante! Les plantes compagnes au verger sont à choisir en fonctions des espèces fruitières implantés, et peuvent être précisément déterminées en fonction du type de sol, du climat, et des objectifs de production.

ou